top of page

L'effet rebond en kinésiologie

Vous sortez d'une séance de kinésiologie et vous observez des effets secondaires comme de la fatigue, une accentuation de vos douleurs initiales, des courbatures ou encore des maux digestifs ? Pas de panique, la séance de kinésiologie ne vous a pas rendu malade. Mais de quoi s'agit-t-il alors ? Et comment passer ce désagrément ?



Ce phénomène se nomme l'effet-rebond (on parle aussi de phase épileptoïde), et il est très fréquent suite à une consultation en médecine douce ou naturelle. Bien que désagréable, c'est un bon signe quant à la pertinence de ce que nous avons abordé en séance, et bon signe quant à l'atteinte de votre objectif.


Les causes de l'effet-rebond


Quand vous êtes arrivé en séance, vous étiez dans une configuration. Une configuration structurelle, bio-chimique et psycho-émotionnelle (on parle d'homéostasie). Appelons cette configuration la configuration A. Vous êtes également venu me voir avec une demande ou un objectif que nous avons travaillé.


Votre corps s'était adapté pour fonctionner comme il le pouvait avec cette configuration A, de manière à souffrir le moins possible (comme quand on claudique avec une écharde dans le pied). Il compense.


Nous avons, durant la séance, identifié et libéré les blocages émotionnels conscients et inconscients qui vous empêchaient d'atteindre pleinement cet objectif. Votre corps et votre inconscient ont montré le chemin d'une nouvelle configuration, que nous allons appeler B : la configuration de votre mieux-être. Et ce dans toutes les facettes de votre être : structurelle, bio-chimique et psycho-émotionnelle. Votre organisme se lance alors dans le processus de réparation qui est consommateur de ressources, d'où vos symptômes.



Le chemin entre ces deux configurations est plus ou moins long, plus ou moins chaotique en fonction de l'épaisseur des mécanismes de défense que vous aviez inconsciemment mis en place pour vous préserver d'atteindre cet état B.


Le passage de la configuration A à la B ne se fait donc pas uniquement durant la séance. La période d'intégration des bénéfices de la séance peut varier de quelques heures à 21 jours. Je vous fournis cette information en fin de séance. Toutes les séances ne sont pas suivi d'un effet-rebond (voir plus bas les conseils).


Voyez votre équilibre comme la surface d'un lac. Si on y jette un caillou, on y observe la création d'une succession de vaguelettes de taille décroissante, avant que le lac retrouve son calme, son équilibre. Et la première de ces vaguelettes est d'autant plus grosse que le caillou est lourd.


En quoi est-ce plutôt bon signe ?


C'est le signe que votre corps travaille inconsciemment pour le rétablissement de votre bien-être sur le sujet travaillé. La voie est indiquée, elle est bien rentré dans votre GPS, et le corps suit le chemin de cette nouvelle homéostasie.


Il y a donc toutes les chances que vous ayez fait un pas de côté majeur sur votre problématique en fin d'intégration.


La place du sommeil "réparateur"


C'est notamment lors de notre sommeil lent profond, lors des phases de restructuration et de détoxination, que notre corps emprunte la voie de la nouvelle alternative. Laissez-le travailler au mieux en vous reposant suffisamment.



Les conseils


L'effet rebond n'est jamais insurmontable, il ne vous clouera pas au lit. Voyez cet effet comme un cadeau que vous vous êtes fait, ce sont les signes que votre corps a compris la voie, et qu'il la prend.


Alors, focus sur vos sensations, observez-vous en bienveillance, évitez de sursolliciter votre corps, dormez correctement, hydratez-vous ++ et faites les exercices d'ancrage donnés en séance en conscience. Vous vous remercierez de vous être fait ce don.


En général, cet effet secondaire n'a lieu qu'à la première séance. Car votre unité ne connait pas encore bien le chemin du rétablissement. Une fois que la voie sera tracée et les plus gros blocages évacués, le travail se fera en arrière-plan et vous ne devriez ressentir aucune gêne suite à une séance.


Dans quels cas ce n'est pas un effet rebond ?


Il est nécessaire de différencier l'effet-rebond d'une pathologie. Il n'est que transitoire et doit aller en diminuant, pour disparaitre au maximum dans les 10 jours (et le plus souvent sous 2 ou 3 jours). Mais il n'est bien sur jamais exclu qu'un virus se soit invité dans votre corps. En cas de symptômes identifiables et/ou de fièvre, consultez un médecin. Et bien sur contactez moi pour toute question :)




Comments


bottom of page