top of page

Anatomie du stress

Si vous vous sentez agité pendant votre sommeil, irritable ou sujet à des humeurs changeantes, si vous oubliez de petites choses et vous sentez débordé et isolé, ne vous inquiétez pas. Nous avons tous déjà vécu cela. Il est probable que vous soyez simplement stressé.


Le stress n'est pas toujours négatif, car il peut vous donner un regain d'énergie et de concentration, comme lorsque vous participez à une compétition sportive ou que vous devez parler en public. Cependant, lorsque le stress devient constant, comme c'est le cas pour la plupart d'entre nous au quotidien, il commence à altérer votre cerveau.


Le stress chronique, tel que se sentir dépassé ou avoir des disputes à la maison, peut affecter la taille, la structure et le fonctionnement de votre cerveau, voire vos gènes. Le stress commence par l'activation de ce que l'on appelle l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien, une série d'interactions entre les glandes endocrines du cerveau et du rein, qui contrôle la réaction de votre corps au stress. Lorsque votre cerveau détecte une situation stressante, votre axe HHS est immédiatement activé et libère de la cortisol pour préparer votre corps à l'action. Cependant, des niveaux élevés de cortisol sur une longue période peuvent avoir des effets néfastes sur votre cerveau.


Par exemple, le stress chronique augmente l'activité et le nombre de connexions nerveuses dans l'amygdale, le système d'alerte de votre cerveau. Lorsque les niveaux de cortisol augmentent, les signaux électriques dans votre hippocampe, une partie du cerveau liée à l'apprentissage et à la mémoire, se détériorent. L'hippocampe régule également l'activité de l'axe HHS, donc lorsque sa fonction est affaiblie, votre capacité à contrôler votre stress diminue également.


Mais ce n'est pas tout. Le cortisol peut réduire la taille de votre cerveau. Un excès de cortisol peut entraîner la perte de connexions synaptiques entre les neurones et le rétrécissement de votre cortex préfrontal, la partie du cerveau responsable de comportements tels que la concentration, la prise de décision, le jugement et les interactions sociales. Cela conduit également à une diminution du nombre de cellules produites par l'hippocampe.


Ainsi, le stress chronique rend plus difficile l'apprentissage et la mémorisation, tout en préparant le terrain pour des problèmes mentaux plus graves tels que la dépression et éventuellement la maladie d'Alzheimer.


Les effets du stress peuvent même affecter l'ADN de votre cerveau. Une expérience a montré que l'attention qu'une mère rat porte à son nouveau-né joue un rôle crucial dans la manière dont ce bébé réagira au stress à l'avenir. Les petits de mères attentionnées se sont révélés moins sensibles au stress, car leurs cerveaux ont développé davantage de récepteurs au cortisol, qui se fixent à cette hormone et réduisent la réponse au stress. En revanche, les petits de mères négligentes ont montré une réaction inverse, ce qui les rend plus sensibles au stress tout au long de leur vie. Ces changements sont considérés comme épigénétiques, c'est-à-dire qu'ils peuvent affecter l'expression des gènes sans modifier directement le code génétique. Tous ces changements peuvent être inversés si les mères sont échangées, mais il y a un résultat surprenant : les changements épigénétiques causés par une seule mère rat ont été transmis à plusieurs générations de rats après elle. En d'autres termes, les conséquences de ces actions étaient héréditaires.


Cependant, il n'y a pas que des mauvaises nouvelles. Les effets du cortisol sur le cerveau peuvent être inversés de plusieurs façons. Les armes les plus puissantes sont l'exercice physique et la méditation, qui impliquent une respiration profonde et une attention concentrée sur votre environnement. Ces deux activités réduisent votre stress et augmentent la taille de votre hippocampe, améliorant ainsi votre mémoire. La kinésiologie peut vous aider à voir les situations sous un nouvel angle, inscrire ce nouvel état d'être directement dans votre corps et dans votre cerveau, et contribuer ainsi à diminuer votre production de cortisol au quotidien


Prenez le contrôle de votre stress avant qu'il ne vous contrôle.

Posts récents

Voir tout

Comment pardonner ? Un don que vous vous faîtes

"Le pardon libère l'âme, il fait disparaître la peur. C'est pourquoi le pardon est une arme si puissante" Nelson Mandela À la suite d’une agression, une trahison, une humiliation, un abandon, une trom

Comments


bottom of page