top of page

Comment pardonner ? Un don que vous vous faîtes




"Le pardon libère l'âme, il fait disparaître la peur. C'est pourquoi le pardon est une arme si puissante"
Nelson Mandela

À la suite d’une agression, une trahison, une humiliation, un abandon, une tromperie, une rupture, une blessure causée par un agresseur ou un proche, nous pouvons nous trouver démuni et ressentir toute la palette d’émotion de la colère à l’encontre de quelqu’un, quelque chose ou de soi.


Il est très difficile de faire la part des choses et de mesurer l’impact de ce sentiment. Et il nous semble inconcevable, et parfois même inutile, d’engager une démarche de pardon envers ce qui nous a blessé. Pourtant, et comme toujours, ces conflits non résolus et ce ressentiment peuvent avoir un impact considérable sur votre santé mentale et corporelle. N’y allons pas par quatre chemins : le pardon est une des clés les plus puissantes pour retrouver sa paix intérieure.

Alors, qu’est ce que le pardon, comment peut-il nous faire du bien, comment le mettre en place malgré nos défenses ? Des éléments de réponses ci-dessous.



Comment définir le pardon ?


Le pardon est une démarche personnelle qui consiste à renoncer à la rancune ou à la vengeance envers ce qui nous a fait du mal. Il ne s'agit pas d'oublier ou d'approuver ce qui s'est passé, mais de se libérer du ressentiment et de retrouver son harmonie.


Le pardon occupe une place importante dans les sociétés humaines car il permet de maintenir la paix et l'harmonie sociale. Il est souvent considéré comme une vertu morale et une pratique spirituelle. Les cultures et les traditions ont souvent des pratiques et des rituels qui encouragent le pardon et la réconciliation, notamment à travers des pratiques telles que la médiation, la confession, la réparation, la restitution et la rétribution. Cependant, le pardon peut également être controversé et difficile à atteindre dans certains contextes, notamment lorsque les offenses sont graves ou répétées. Certains peuvent considérer le pardon comme une faiblesse ou une complaisance, alors que d'autres peuvent considérer qu'il est essentiel pour la guérison et la reconstruction.


Etymologiquement, le pardon vient du latin per (qui qualifie le très haut degré de ce qui le suit) et donare (offrir). Le pardon est donc un cadeau ultime que l’on fait. C’est d’ailleurs pour cette raison que le pardon est si difficile à donner : il doit être absolu et inconditionnel pour mériter son nom. Il est BEAUCOUP plus simple de garder ses rancœurs, n’est-ce pas ? Pourtant, cette racine latine garde une part de mystère. Donner, oui, mais à qui ? Est-ce que le pardon ne pourrait pas être un cadeau que l’on se fait ? Le cadeau le plus absolu ?


Autre question : tout est-il pardonnable ou doit être pardonné ? Vous allez voir que cette question … n’attends tout simplement pas de réponse.



Histoire du pardon


L'histoire du pardon remonte à l'aube de l'humanité, lorsque les premières sociétés ont commencé à se former et que les conflits sont devenus inévitables. Les pratiques de pardon variaient d'une culture à l'autre, mais la plupart des sociétés ont mis en place des systèmes de justice qui incluaient des formes de réconciliation et de réparation.


Dans les sociétés antiques, telles que la Grèce et Rome, le pardon était souvent associé aux rituels religieux et aux cérémonies publiques. Les dieux étaient souvent considérés comme les arbitres des conflits humains, et les offrandes et les sacrifices étaient souvent utilisés pour apaiser leur courroux et obtenir leur pardon.


Dans les religions abrahamiques telles que le judaïsme, le christianisme et l'islam, le pardon occupe également une place centrale. Dans l'Ancien Testament de la Bible hébraïque, le pardon est souvent associé à la rédemption et à la miséricorde divine. Dans le Nouveau Testament, Jésus enseigne le pardon et l'amour pour les ennemis, et sa crucifixion est considérée comme un acte de pardon pour les péchés de l'humanité.


Au Moyen Âge, l'Église catholique a joué un rôle important dans la promotion du pardon. Les confessions et les pénitences étaient souvent utilisées pour obtenir le pardon des péchés, et les pèlerinages et les croisades étaient considérés comme des actes de rédemption.


Au fil du temps, les systèmes de justice ont évolué pour inclure des formes de pardon et de réconciliation. Les tribunaux de réconciliation, les commissions de vérité et de réconciliation et les mécanismes de justice réparatrice ont tous été utilisés pour faciliter le pardon et la réconciliation entre les victimes et les auteurs de crimes.


Aujourd'hui, le pardon est souvent considéré comme un acte de guérison personnel et une pratique spirituelle. Les thérapeutes, les conseillers et les praticiens de la méditation utilisent souvent des techniques de pardon pour aider les gens à surmonter les traumatismes et les blessures émotionnelles. Le pardon est également de plus en plus utilisé dans les contextes politiques pour faciliter la réconciliation et la paix dans les sociétés post-conflit.



Quel est l’impact sur votre santé d’un pardon bloqué ?


Le pardon bloqué peut avoir un impact négatif sur la santé mentale et physique. Les recherches ont montré que la rancune et le ressentiment peuvent contribuer à un large éventail de problèmes de santé, notamment :

  • Le stress chronique : Le ressentiment et la rancune peuvent déclencher une réponse de stress dans le corps qui, s'ils persistent sur une longue période, peuvent causer des dommages physiques et émotionnels.

  • L'anxiété et la dépression : Le ressentiment peut augmenter les niveaux d'anxiété et de dépression, entraînant une détérioration de la santé mentale.

  • Les troubles du sommeil : Le stress et l'anxiété peuvent causer des troubles du sommeil, tels que l'insomnie ou des difficultés à s'endormir.

  • Les troubles cardiovasculaires : Le stress chronique peut avoir un impact sur la santé cardiovasculaire, augmentant le risque de maladies telles que l'hypertension, les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux.

  • Les maux de tête : Le stress peut déclencher des maux de tête et des migraines.

  • Les douleurs musculaires : Le stress chronique peut causer des tensions musculaires, des douleurs et des raideurs.

En outre, le ressentiment et la rancune peuvent causer des tensions dans les relations, entraînant un sentiment de solitude et d'isolement. Plus l'âge avance, plus on sent l’impact sur notre santé physique. Ces pardons bloqués restent comme des pierres dans notre corps, des tensions, des douleurs. Le pardon, ce n'est pas seulement ça d'un point de vue spirituel, mais aussi d'un point de vue psychique, d'un point de vue émotionnel et aussi d'un point de vue de la santé.


Le pardon peut être une clé importante pour surmonter ces impacts négatifs sur la santé. En pardonnant, une personne peut libérer la tension émotionnelle et réduire le stress, ce qui peut améliorer la santé mentale et physique. Le pardon peut également aider à renforcer les relations et à favoriser la guérison émotionnelle. Mais pourquoi est-ce si difficile de pardonner ?



Pourquoi le pardon n’est absolument pas naturel chez l’être humain ? Quels sont les freins ?


Le pardon n'est pas un comportement naturel chez l'être humain car notre cerveau est enclin à se protéger contre les menaces et les dangers. Lorsqu'une personne est offensée, son cerveau peut déclencher une réponse de lutte ou de fuite, ce qui peut entraîner une réaction agressive ou de la rancune.


Le pardon exige donc un effort conscient et une volonté de dépasser cette réponse instinctive. Et même consciemment, la tâche est ardue. Voici quelques exemples :

  • La peur de la vulnérabilité : Le pardon peut être difficile car il exige de la vulnérabilité. Pour pardonner, une personne doit souvent admettre qu'elle a été blessée et laisser tomber sa garde. Cela peut être difficile pour ceux qui ont été traumatisés ou qui ont été victimes de violence ou d'abus.

  • La colère et la rancune : La colère et la rancune peuvent être des freins importants au pardon. Les personnes peuvent se sentir justifiées de conserver leur colère et leur ressentiment, et peuvent avoir du mal à lâcher prise.

  • La justice : Le pardon peut être perçu comme une forme d'indulgence ou d'absolution qui ne tient pas compte de la justice ou de la responsabilité. Certaines personnes peuvent avoir l'impression que le pardon est incompatible avec la punition ou la réparation.

  • Les normes culturelles : Les normes culturelles peuvent également influencer la façon dont les gens perçoivent le pardon. Certaines cultures peuvent valoriser la vengeance ou la rétribution, tandis que d'autres peuvent encourager le pardon et la réconciliation.

  • Les traumatismes : Les personnes qui ont été victimes de traumatismes, tels que la violence, l'abus ou la négligence, peuvent avoir du mal à pardonner car leur confiance envers les autres a été brisée.

Cependant, malgré ces obstacles, le pardon ne peut apporter que des avantages à votre vie.



Quels sont les bénéfices du pardon ?


« Pardonne aux autres, non pas parce qu'ils méritent le pardon, mais parce que tu mérites la paix. »
Jonathan Lockwood

Selon plusieurs études scientifiques, le pardon aurait des effets positifs sur la santé physique et mentale. En effet, le pardon permettrait de :

  • Améliorer les relations avec les autres en favorisant la confiance, le respect et l'empathie;

  • Réduire l'anxiété, le stress et l'hostilité, qui sont des facteurs de risque pour les maladies cardiovasculaires;

  • Baisser la pression artérielle et stabiliser la santé cardiaque en diminuant les réactions inflammatoires liées au stress;

  • Diminuer les symptômes de dépression en augmentant le sentiment de bien-être et d'estime de soi;

  • Renforcer le système immunitaire en modulant la production de certaines hormones comme le cortisol ou l'ocytocine;

  • Améliorer le sommeil et réduire la douleur chronique en favorisant la relaxation et la libération d'endorphines.

Vous pouvez pardonner aux autres, non pas parce qu’ils méritent le pardon, mais parce vous méritez la paix d’esprit. Pardonner n'est pas un signe de faiblesse ou de naïveté, c'est un signe de courage et de générosité. Pardonner ne veut pas dire oublier ou approuver, mais accepter et lâcher prise. Pardonner n'est pas pour l'autre, mais pour soi-même.



Quels sont les mécanismes biologiques qui s’enclenchent ?


Le pardon est un processus complexe qui implique des mécanismes biologiques, émotionnels et cognitifs. Les recherches scientifiques suggèrent que le pardon peut activer plusieurs zones du cerveau, notamment :

  • Le cortex préfrontal : Cette région du cerveau est impliquée dans la prise de décision, la planification et le contrôle émotionnel. Le pardon active le cortex préfrontal, suggérant que le pardon peut être un processus cognitif exigeant une réflexion consciente.

  • L'amygdale : Cette région du cerveau est impliquée dans la régulation des émotions, en particulier la peur et la colère. Des études ont montré que le pardon peut réduire l'activité de l'amygdale, ce qui peut aider à réduire les niveaux d'anxiété et de colère.

  • Le système de récompense : Le pardon peut activer le système de récompense du cerveau, ce qui peut améliorer l'humeur et favoriser une sensation de bien-être.

  • Le système de la douleur physique : Des études ont montré que le pardon peut également aider à réduire la sensation de douleur physique en activant les voies de régulation de la douleur dans le cerveau.


Le pardon peut également avoir des effets sur le système immunitaire et hormonal. Le pardon peut réduire les niveaux de cortisol, une hormone associée au stress, et augmenter les niveaux d'ocytocine, une hormone associée à l'empathie et aux relations sociales positives. Le pardon peut également renforcer le système immunitaire, ce qui peut aider à prévenir les maladies.


En somme, le pardon est un processus complexe qui implique de nombreux mécanismes biologiques et psychologiques. Les recherches scientifiques suggèrent que le pardon peut avoir des effets positifs sur la santé mentale et physique, renforçant ainsi l'importance de la pratique du pardon dans la vie quotidienne.


Vous vous êtes reconnu dans certains symptômes et soupçonnez que vous avez chose à réguler autour de ce sujet ? Mais comment faire, quelles sont les étapes du pardon ?


Les 7 étapes du pardon


Le processus de pardon peut varier d'une personne à l'autre et dépendre de la gravité de la blessure, mais voici les 7 étapes courantes du pardon tel que proposé par le Dr Robert Enright, l'un des principaux chercheurs sur le sujet :

  1. Reconnaître la blessure : La première étape consiste à prendre conscience de la blessure qui a été infligée. Il est important de reconnaître l'ampleur de la douleur que la personne a causée, afin de pouvoir commencer le processus de guérison.

  2. Éprouver de la colère : Il est normal de ressentir de la colère après avoir été blessé. Laisser cette émotion s'exprimer peut aider à libérer la tension et à éviter la suppression des émotions.

  3. Exprimer la douleur : La troisième étape consiste à exprimer la douleur que l'on ressent à la personne qui a causé la blessure. Cela peut aider à clarifier les sentiments et à ouvrir la voie à une communication plus claire.

  4. Choisir de pardonner : Pardonner est un choix qui doit être fait consciemment. Il ne s'agit pas d'oublier ou de minimiser la gravité de la blessure, mais plutôt de prendre la décision de libérer la rancune et de ne plus laisser cette douleur vous affecter.

  5. Pratiquer le pardon : Le pardon est un processus continu qui peut nécessiter de la pratique. Cela peut inclure la répétition de mantras, la visualisation, l'écriture ou la méditation.

  6. Éprouver de l'empathie : L'empathie est la capacité à comprendre les sentiments des autres. Éprouver de l'empathie pour la personne qui a causé la blessure peut aider à mieux comprendre ses motivations et ses raisons d'agir.

  7. S'engager dans une réconciliation : La dernière étape consiste à s'engager dans une réconciliation avec la personne qui a causé la blessure. Cela peut être un processus difficile et nécessiter des efforts des deux côtés, mais cela peut également être libérateur et aider à renforcer la relation.


Il est important de noter que toutes les étapes peuvent ne pas être nécessaires dans tous les cas, et qu'il peut être difficile de pardonner complètement dans certaines situations graves. La kinésiologie peut vous aider à y voir plus clair, à faire tomber les barrières et les systèmes de défense qui vous empêche d’évoluer positivement.



Comment savoir que j’ai réussi à pardonner ?


La recette miracle n’existe pas. Le pardon est quelque chose de profond et d’intérieur, qui demande volonté et persévérance. Mais voici quelques éléments qui vous feront dire : j’ai réussi !

  • Vous ressentez moins de colère : Si vous avez réussi à pardonner, vous ressentirez probablement moins de colère envers la personne qui vous a blessé.

  • Vous êtes capable de parler de l'incident sans ressentir de douleur : Si vous avez réussi à pardonner, vous pouvez parler de l'incident sans ressentir de douleur ou de malaise. Vous êtes capable de parler de l'expérience sans être submergé par les émotions négatives.

  • Vous n'êtes plus obsédé par l'incident : Si vous avez réussi à pardonner, vous ne serez plus obsédé par l'incident ou la personne qui vous a blessé. Vous êtes capable de vous concentrer sur d'autres aspects de votre vie et de continuer à avancer.

  • Vous avez une meilleure qualité de vie : Le pardon peut avoir un impact positif sur la santé mentale et physique. Si vous avez réussi à pardonner, vous pouvez vous sentir plus heureux, plus léger et plus en paix avec vous-même.


Je comprends que vous n'ayez pas envie de pardonner. C'est votre droit et personne ne peut pas vous forcer à le faire. Mais je vous invite à réfléchir aux conséquences de votre choix sur votre bien-être et sur vos relations. Ne pas pardonner peut vous empêcher d'avancer et de guérir. Cela peut aussi vous rendre plus amer, plus méfiant ou plus isolé.


Je respecte votre décision, mais je vous encourage à y réfléchir encore. Peut-être qu'un jour, vous serez prêt à pardonner. Et si ce jour arrive, je serai là pour vous aider.


ความคิดเห็น


bottom of page